Installation

Le Renouvellement des Générations en Agriculture

Renouveler les générations en agriculture est un défi à relever pour garder une agriculture dynamique au sein de notre département. Assurer un avenir à ce secteur d’activité est capital pour l’emploi ainsi que la conservation de nos paysages et territoires ruraux.

Le syndicat des Jeunes Agriculteurs n’a de cesse d’élaborer des politiques en faveur de l’installation des jeunes et de la transmission d’outils viables. Il élabore et réalise de multiples actions pour mettre en œuvre ces politiques.

Communiquer sur les métiers de l’agriculture, les promouvoir, les expliquer à des jeunes en quête d’orientation professionnelle sont autant d’actions incontournables à mettre en œuvre pour susciter des vocations et favoriser le renouvellement des générations.

Le Parcours de Professionnalisation Personnalisé

Le nouveau parcours à l’installation a pour objectif de s’adapter aux réels besoins des jeunes d’aujourd’hui qui ont tous des parcours et des compétences différentes. L’ADASEA de la Manche devient donc la première étape du parcours pour les jeunes qui souhaitent s’installer.

Ce 3P sera nécessaire au moment de l’installation, au même titre que la capacité agricole pour pouvoir prétendre aux aides.

Le Point Info de l’ADASEA accueille, renseigne et oriente toute personne porteuse d’un projet.

Lorsque le projet est plus ou moins défini, un autodiagnosticest remis au jeune. Ce document sert ensuite de base de travail pour l’élaboration du PPP ( Plan de Professionnalisation personnalisé). Ce plan permet de faire le point sur les compétences et les besoins du futur candidat à l’installation, avec deux conseillers (un conseiller de l’ADASEA et un conseiller de la Chambre d’Agriculture). A cette occasion, un des deux conseillers est proposé comme « référent » au candidat, ce qui va apporter un suivi et un accompagnement personnalisé du candidat.

Lorsque le PPP a reçu l’agrément du préfet, le jeune peut commencer à proprement parler son parcours, qui va se dérouler en plusieurs parties.

La première est un « stage 21h » collectif et obligatoire dans lequel le jeune va être sensibilisé à plusieurs problématiques auxquelles il sera confronté une fois installé.

Les autres parties sont préconisées par les conseillers : stages en exploitations ou à l’étranger si nécessaire et formations complémentaires en gestion économique ou financière, sur des aspects humains et relationnels…

En parallèle, le candidat établit son Projet de Développement de l’Exploitation (PDE) qu’il va reprendre.

Le PPP et le PDE seront validés en Commission Départementale d’Orientation de l’Agriculture (CDOA) puis validés par le préfet après vérification de sa réalisation.

Attention, le PPP a un fonctionnement propre à chaque département.